Films/Noëlle Pujol

Allohajo, 2005, 55 mn, Vidéo
Allohajo est un film qui s'attache aux derniers instants de vie d'une usine située au nord de Budapest, et plus précisément à l'ultime réparation d'un bateau condamné à l'inertie nommé le "Allohajo" ("bateau immobile", en hongrois). La reconstruction de la coque de l'"Allohajo" par des groupes d'hommes contribue par la seule présence de leurs corps et de leurs relations aux machines à organiser une forme de vie dans ce lieu en crise. Il y a mouvement là où il y avait fixité; ne parle-t-on pas de "mouvement ouvrier" ? "Nous n'avons toujours pas remarqué que l'effondrement politique de l'Est a entraîné avec lui toute théorie du travail humain. Car, aussi perverties soient les formes du socialisme qu'on aura vues à l'oeuvre dans ce qui s'est appelé le Bloc de l'Est, il y avait là l'idée que l'homme lui-même produit sa réalité, et que du mode d'organisation du travail dépend la forme de cette réalité, son degré d'humanité."

Cité in Klaus Theweleit, Memory pictures suivi de One + One, Edition théâtre typographique, 2000. p.89.

Réalisation et image:
Noëlle Pujol
Montage image:
Andreas Bolm et Noëlle Pujol
Montage son:
Géry Petit
Production:
Noëlle Pujol
Réalisé avec le soutien de l'AFAA/Ville de Paris

extrait