Installations/Noëlle Pujol 

Elles étaient une fois, monmon…, 2009

Elles étaient une fois, monmon... (2009) est une installation évolutive inédite qui se compose pour l’exposition, de deux éléments, deux modes de récits, vidéo et dessins, à travers lesquels Noëlle Pujol tente d’accorder deux histoires. Lesquelles ? L’histoire de ses deux mères :  la vraie, Edmonde, dont elle fut séparée à la naissance; la fausse, Ascension, chez qui elle fut placée à l’âge d’un mois. La vidéo « Histoire  racontée par Jean Dougnac » est un long monologue polyphonique filmé en plan fixe. Entre deux langues, le Français et l’Occitan, Jean  Dougnac raconte l’histoire singulière des parents de Noëlle. Il lui parle de sa mère Edmonde, du mystère de son handicap qu’il n’a jamais pu  résoudre. Il lui révèle le secret de sa naissance. Les images sont dans sa voix. Rien n’est linéaire dans son récit : l’exposition d’une tragédie familiale plane, père et mère désavantagés, la misère, l’abandon, le tribunal des assistantes sociales. Mais c’est un fond sur lequel viennent se  détacher d’autres histoires cinématographiques et politiques, d’autres vies en mouvement explorées avec les mots.
Comment s’inventer une  mère pour mieux l’imaginer ? Voilà le défi que s’est lancé Noëlle Pujol, qui a fait le choix du dessin réalisé à la palette graphique pour construire le portrait imaginaire d’Ascension Garcia, chez qui elle fut placée à l’âge d’un mois. Objet de terreur et de fascination, cette suite  graphique, fragments d’un conte multimédia contemporain décrit une histoire d’amour entre deux femmes empêché par le « calque du  pouvoir ». Elle s’inscrit dans une démarche d’expérimentation, et en particulier de confrontation des technologies numériques au monde du  cinéma documentaire.

Vue de l'installation : exposition "La Vie à l'épreuve", 18 décembre 2009 - 14 février 2010, Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes.Dossier de PresseDessins