Films/Noëlle Pujol


Matériaux de Hongrie, Hungary Material, 2015, 143 mn

 

Le film a pris son temps: 3 mois d’enregistrement, 12 années de veille, 3 jours de fabrication et pour défi une phrase extraite du Cinémanuel de Jean-Claude Biette:

« Je rêve parfois d’un film qui serait constitué d’un assemblage de documents les uns avec leur sons, les autres avec leur manque de sons, sans autre musique que celle qui est parfois saisie à même le document et qui s’en tiendrait à la longueur originelle des plans collés bout à bout. »

Ce film a poussé avec les mots d'un critique, d'un livre, de l'expérience de la revue de cinéma Trafic,
et le film est venu après, après tout cela, sa forme libre tient pour beaucoup à ce geste. Rappeler peut-être que ça été tourné avec une caméra DV en 2003 avant l'entrée de la Hongrie dans l'EU.

This film took its own time: three months of recording, 12 years of restless nights, three days of finalising, and a challenge in the form of a phrase written by Jean-Claude Biette, from his book Cinémanuel:

"I sometimes dream of a film made from a collection of documentary images, some with their sounds, and others with their lack of sounds, with no music except occasionally what is in the image, while preserving the original length of the shots cut together."

This film grew from the words of a critic, from a book, from the experience of reading a film journal, Trafic, and the film which came after, after all this, owes its free form to these gestures.  It was shot with a DV camera in 2003, before Hungary's entry into the EU.

Festivals:
Doclisboa'15, compétition internationale, Lisbonne, Portugal, 2015