CommuniquŽ de presse

 

NOèLLE PUJOL

"Marweb"

17 janvier Ð 15 mars 2003

Vernissage jeudi 16 janvier de 18 h ˆ 21 h

 

de Wavrin experiments

project space de la galerie Ludovic de Wavrin

Carte blanche ˆ Marianne Lanavre

 

 

Paralllement ˆ la sŽrie photographique des tŽlŽphones portables de Martin Parr, No‘lle Pujol prŽsente Marweb, une installation composŽe de trois vidŽos sur moniteurs, dÕune vidŽo projection et de photographies. RŽalisŽe au Maroc en 2001, Marweb emprunte son titre ˆ un moteur de recherche internet consacrŽ au Maghreb et met en Žvidence des contradictions propres aux Žchanges Žconomiques du monde contemporain. Chaque Ïuvre de lÕexposition confronte ˆ des niveaux diffŽrents, la persistance dÕune tradition locale marquŽe par la main de lÕhomme aux signes dÕune Žconomie globalisante rŽglŽe par les technologies de masse.

 

Sur lÕun des trois moniteurs, des chameaux, symboles de nomadisme nŽanmoins attachŽs ˆ un territoire, se nourrissent dans des mangeoires faites ˆ partir de barils Shell et Fina recyclŽs. Les deux autres vidŽos captent des activitŽs parallles qui, mme si elles Žchappent ˆ une gestion Žconomique directe, sÕinscrivent pourtant au sein de rŽseaux : dans lÕune, de jeunes garons se sont appropriŽs une zone de poteaux Žlectriques comme terrain de jeu; dans la dernire, un homme se livre ˆ une gestuelle Žnigmatique sur fond de mosquŽe et de fils tŽlŽgraphiques.

Dans la vidŽo projection, la prŽsence humaine est rŽduite ˆ un moignon que guide la souris dÕun ordinateur dÕun cafŽ internet local, tandis que derrire la fentre labellisŽe du signe Windows la population locale poursuit ses activitŽs quotidiennes.

Les deux photographies prŽsentŽes dans lÕexposition font partie dÕune sŽrie de six tirages numŽriques captŽs ˆ partir de rushes que lÕartiste a choisi dÕextraire de son montage. MontrŽes ensemble et par leurs tonalitŽs similaires, les deux images semblent provenir du mme environnement, mais Žtablissent un rapport croisŽ entre paysage industriel et corps humain. Tandis que lÕune est un plan du dŽsert rythmŽ par des rŽservoirs dÕeau, lÕautre est un plan rapprochŽ derrire une dune dÕune masse corporelle.

 

Le projet Marweb est montrŽ pour la premire fois ˆ Paris. Issu dÕun processus de montage terminŽ fin 2002, il a ŽtŽ conu au Maroc en mars 2001 dans le contexte dÕun workshop organisŽ par le programme hors les murs du Palais de Tokyo Le Pavillon. Inscrivant son travail dans ce voyage collectif, tout en rejetant la position de lÕartiste-touriste en qute dÕimages dŽpaysantes, No‘lle Pujol a observŽ et juxtaposŽ certains gestes et dŽtails rŽvŽlateurs des rapports entre corps humain et rŽseaux, identitŽ culturelle et exotisme, mobilitŽ et frontires Žconomiques.

 

Le processus de montage de Marweb est celui qui dŽfinit plus largement lÕÏuvre de No‘lle Pujol, depuis ses entretiens-vidŽos avec un compŽtiteur de baby-foot (Baby-F, 1999) jusquÕaux vues de caravanes et dŽtritus entourant le site dÕApple City en Irlande (Apple Factory, 2001). RŽduisant ses moyens au plan fixe et ˆ de courtes sŽquences, No‘lle Pujol propose les indices dÕun rŽcit ˆ la limite du documentaire, dans lequel les symboles les plus lisibles dÕactivitŽs Žconomiques c™toient une reprŽsentation plus ouverte du corps et des identitŽs.

 

No‘lle Pujol est nŽe en 1972 ˆ Saint-Girons (France) et vit ˆ Paris. Actuellement Žtudiante en dernire annŽe du Studio National des arts contemporains - Le Fresnoy ˆ Tourcoing, elle a participŽ ˆ la premire session du Collge Invisible (post-dipl™me en rŽseau de lÕEcole supŽrieure des Beaux-Arts de Marseille) en 2001 et a ŽtŽ dipl™mŽe de lÕEcole nationale des Beaux-Arts de Paris en 2000.

Le travail de No‘lle Pujol a ŽtŽ montrŽ dans les expositions de groupe Propos Mobiles (1998) dans le 10me arrondissement ˆ Paris, ZAC99 (1999) ˆ lÕARC-MusŽe dÕart moderne de la ville de Paris et Touching from a distance-Germinations 13(2002) ˆ la Crawford gallery de Cork en Irlande. Elle a rŽgulirement collaborŽ avec lÕartiste Ludovic Burel, notamment pour les expositions Under_deconstruction (2002) au Frac Paca ˆ Marseille et Le travail cÕest la santŽ (2000) ˆ la Zoo galerie de Nantes. Ses vidŽos ont par ailleurs ŽtŽ montrŽes dans des festivals tels que La Saison vidŽo ˆ lÕEspace CroisŽ ˆ Roubaix (2001), K dՎcoles - Point, ligne, plan ˆ la FŽmis (2000) et Accs(s)- Festival des cultures Žlectroniques ˆ Pau (2000).